dijous, 19 de maig de 2011

Cinema

Copia l'editorial de la revista "Cameo", del cine que porta el mateix nom, a Nancy:

"
Coup de gueule
Je sais, j'ai déjà écrit sur le sujet de la fréquentation de nos salles récemment. La fréquentation des Caméo oscille au même rythme que les cinémas "commerciau". On peut même dire qu'elle tangue dangereusement. Vous avez oublié de venir voir Circus Colombia, Ma compagne de nuit, Rango, The Hunter, Bonobos, Nous, princesse de Clèves, Company Men, La nostra vita, Revenge, L'étrange affaire Angelica, Rabbit hole, La belle gente, les inédits espagnols, All that I love, L'étrangère, Route Irish...
Vous étiez à peine plus nombreux sur Tous les soleils, Tomboy. Que dire de l'indifférence que vous manifestez devant Detective Dee perle cinématographique picturale, chorégraphique, magique,... encensée par toute la Presse.
Par ailleurs, que l'accompagnement médiatique soit bon ou mauvais, on a l'impression que cela joue peu sur votre envie de cinéma. Faut-il à chaque fois un rouleau compresseur puissant pour vous pousser dans les salles sur des films comme ce fut le cas pour Le discours d'un Roi, Black Swan, Les femmes du 6ème étage ? La rumeur qui court, on ne sait comment, est-elle le seul levier qui vous amène au cinéma? On se dit souvent que non, que votre envie de "Grand écran" et que votre envie de découvrir par vous-même tout en étant informé simplement par notre revue ou quelques autres médias es encore là! Mais on finit par en douter et... nos finances aussi.
Seriez-vous de simples consommateurs... culturels?
Cannes arrive. Cette année encore des films attendus vont sans doute faire l'objet de vos convoitises. Tant mieux! Mais n'oubliez pas les autres par autant.
Soutenir et fréquenter Tous les Films des Caméo, c'est soutenir la diversité culturelle cinématographique.
Je sais, cacun doit penser que cet édito s'adresse à l'autre, au voisin et pas à soi-même! Pourtant...
Michel Humbert"

Estic bastant d'acord amb ell que molt sovint anem al cinema perquè els rumors diuen que una o tal pel·lícula és bona, i que les que tenen més ressó mediàtic són les que tenen més èxit, però no són precisament les més bones. Ara bé, el que li diria al tal Michel Humbert és que, a part de pensar en les seves finances, hauria de pensar també en la butxaca dels espectadors. Anar al cinema és un luxe, gairebé. Al Caméo val 7.40 € i no hi ha dia de l'espectador. Sí que fan descomptes per estudiants, però només a algunes sessions (les que no pots anar mai) i algun altre descompte amb la targeta cultural de Nancy o no sé què... Jo bé que hi aniria al cinema, cada dia si pugués, però noi, hi ha altres prioritats també! Ara bé, sí que és veritat que hi hauria d'anar més... Tot i que com que ara moltes coses es poden trobar per internet... Sé que no és el mateix. Ho sé. La màgia de la sala, els tràilers inicials, la música del principi, l'stéreo, el silenci, la foscor, seure fins que s'acaben els crèdits... Tot té el seu què. Però bé, és qüestió de saber-ho combinar una mica. No deixar d'anar al cinema, però no anar-hi cada dia. Aquest és el meu equilibri.
A veure quants cops vaig al Caméo!
Salut i cinema*